Aujourd’hui8 événements

Panorama 17 – Techniquement douce au Fresnoy

Cette année, et pour la première fois, le Fresnoy fait son Panorama en septembre et non plus en juin. Pour la 17ème édition de cette exposition, le Studio National des Arts Contemporains nous propose d’explorer les relations entre l’homme et la technologie.

« Techniquement douce » parcourt la façon dont le corps et la technique interagissent à travers une cinquantaine d’œuvres, toutes réalisées par les étudiants du Studio. Sous la direction de Didier Semin, commissaire d’exposition, les étudiants du Fresnoy questionnent cette continuité entre l’homme et la machine : deviendrons-nous esclave un jour des nouvelles technologies ou l’homme aura-t-il toujours un temps d’avance sur ce qu’il est susceptible de créer ? Que ce soit à travers des films, des installations ou bien des vidéos, le spectateur est invité à découvrir de quelles manières nous pouvons interagir avec cette technologie, source de fascination pour certains, d’inquiétudes pour d’autres.

A l’entrée, chaque artiste a réalisé une affiche de film qui retranscrit l’univers de leurs créations. Ainsi dès le début de l’exposition, on peut se faire une petite idée de l’atmosphère et des œuvres que l’on sera amené à contempler, même si certaines affiches sont en chinois. Cette initiative attise notre curiosité, la visite peut commencer.

L’exposition est répartie sur deux niveaux, dans une atmosphère un peu sombre, au vue de la présence des nombreux rétroprojecteurs qui attirent l’œil et invite les visiteurs à venir contempler les images et les sons qui émanent des écrans. Une salle de projection permet de regarder un des nombreux films qui nous est proposé. Grâce à un écran tactile, le visiteur peut sélectionner le film de son choix. Une fois celui–ci lancé on ne peut plus revenir en arrière. Déjà se dessine l’idée d’un spectateur acteur de sa visite.

Ensuite, libre à vous de choisir votre direction. La scénographie de l’exposition n’impose pas un sens de visite et on est libre de déambuler aux grés de nos envies. Il faut alors prendre le temps de découvrir toutes les créations, certaines de trouvent dans des endroits que l’on pourrait facilement manquer si on n’est pas quelque peu attentif.

Barbara palomino ruiz

Bárbara Palomino Ruiz - Cross patterns : paths to be able to return © Le Fresnoy

Certaines œuvres, telle que cross patterns : paths to be able to return de Barnara Palomino ruiz nous invite à participer au processus de création. Un mécanisme totalement automatisé réalise au son d’une musique des dessins qui sont très semblables à ceux réalisés à main levée, de par leurs irrégularités tels des « motifs chantés ». Grâce au dispositif mis en place, il suffit alors de parler dans un micro pour influer sur le processus d’exécution du dessin, sa rapidité et sa forme. Une belle façon de montrer que, d’une certaine façon, l’homme peut encore prendre le dessus sur la machine.

Bien d’autres installations nous amène à nous interroger mais aussi à trouver des réponses sur la place et l’influence de la technologie dans notre quotidien. Vous avez jusqu’au 13 décembre pour découvrir cette 17ème édition de Panorama. D’autres événements vous sont proposés autour de ce thème comme un piano remix, des rendez-vous avec les artistes et une expo-brunch pour égayer vos futurs dimanches d’automne.

Paronama 17 « techniquement douce »
Du 19 septembre au 13 décembre 2015

Le Fresnoy 
Studio national des arts contemporains
22 rue du Fresnoy
59202 Tourcoing

Horaires :
Mercredi, jeudi, dimanche : 14h00 - 19h00
Vendredi, samedi : 14h00 - 20h00
Prix : 3€/4€

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
200 queries in 3,081 seconds.