Aujourd’hui30 événements

Le Laboratoire de la nature au Fresnoy

Après Océans, le Fresnoy présente Le Laboratoire de la nature et continue d’explorer “la question de la représentation de la nature”. Cette nouvelle exposition à découvrir jusqu’au 21 avril contient des installations, des photographies, des films… On y (re)découvre “le goût de l’homme pour la classification et la collection”, l’utilisation de la photographie pour voir les détails de la nature…

L’origine de ce projet est avant tout un hommage à William Henry Fox Talbot, l’un des pionniers de la photographie. C’est “une figure emblématique beaucoup revisitée par les artistes aujourd’hui” rappelle Pascale Pronnier, commissaire de l’exposition.

"Thresholds" de Mat Collishaw

Croisement entre passé et présent

C’est le rôle d’une institution telle que le Fresnoy de construire des passerelles entre les langages numériques et les procédés anciens…” précise Pascale Pronnier. L’installation de l’artiste anglais Mat Collishaw met directement en évidence ce lien. “Thresholds” nous plonge dans la toute première exposition des œuvres de W.H.F. Talbot, en 1839 à la King Edward’s school à Birmingham. Grâce à un casque de réalité virtuelle, on peut se promener dans une pièce, voir des ouvrages et des objets exposés à cette époque, entendre l’ambiance à ce moment là, ressentir la chaleur du feu de la salle…

A quelques pas, on fait un triste bond dans le passé… On découvre des oiseaux naturalisés du Musée d'histoire naturelle de Lille comme le balbuzard, la grande outarde ou encore la spatule blanche qui ont aujourd’hui disparu de la métropole lilloise. Comme les insectes, cette espèce est en danger. “Son extinction a commencé lors de l’industrialisation” rappelle Pascale Pronnier. L’installation “Le pavillon d’oiseaux à bout de souffle” (Photo ci-contre) de Mark Dion fait aussi référence au futur compliqué des oiseaux dans le monde.

Hicham Berrada Mesk-ellil :

"Mesk-ellil" de Hicham Berrada

La nature la nuit

Une partie du Laboratoire de la nature évoque l’évolution de la nature la nuit. Hicham Berrada aborde ce sujet avec son oeuvre intitulée Mesk-ellil - Le musc de la nuit. Cette espèce estune sorte de jasmin qui ne fleurit que de la tombée du jour à l’aube. Dans son installation, Hicham joue avec les paramètres climatiques, changent le jour en nuit et inversement…

A côté de cette installation, on peut observer quelques photographies de la Lune et même quelques clichés exposés à la lumière de la lune. On vous conseille de foncer au Fresnoy le dimanche : l'expo est en accès libre et surtout une visite guidée est gratuite vers 16h. Elle vous aidera à comprendre la démarche de cette exposition, à avoir des détails sur les œuvres exposées et à profiter pleinement des installations techniques.

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
322 queries in 1,681 seconds.