Aujourd’hui21 événements

Fiction Plane + The Hall Effect au Splendid

Révélé mi-2007, grâce à une tournée mondiale en première partie de The Police et, surtout, un deuxième album, « Left Side Of The Brain », Fiction Plane était passé au Splendid de Lille dans le cadre de cette tournée en décembre 2008. Le groupe est de retour dans la salle lilloise avec son troisième album studio « Sparks » produit par Paul Corkett (Radiohead, Björk…). En attendant de voir à nouveau Fiction Plane sur la scène du Splendid, le public patiente en écoutant les sons balancés par le Dj, de Joey Starr à Michael Jackson, la playlist est variée. Le nom « The Hall Effect » met fin aux questions concernant la présence ou non d’une 1ère partie. Oscar, le chanteur annonce d’emblée que c’est la 1ère fois que le groupe vient à Lille et ils semblent tous les quatre vraiment enthousiastes. Andres, le batteur attire l’attention tellement il utilise son énergie pour faire vibrer la batterie de Fiction Plane ! Le groupe fait découvrir ses chansons comme « Hitman Story » aux spectateurs et Oscar les invite en français à se procurer l’album au fond de la salle. En quelques chansons, The Hall Effect a montré un groupe à l’aise sur scène et qui prend du plaisir à jouer en 1ère partie de Fiction Plane qu’ils remercient avant de leur laisser la scène.

Le trio de Fiction Plane aussi semble vraiment ravi de jouer au Splendid ce soir. Le groupe commence avec les chansons de son nouvel album : « Two Sparks », « Push Me Around », « Out Of My Face »… Joe Sumner (le fils de Sting) sourit, fait participer le public dès le début du concert, bouge beaucoup. Il monte même sur les enceintes. Son énergie fait plaisir à voir. Il rappelle au public qu’ils sont déjà venus au Splendid avant de jouer « Talking ». Ils enchaînent beaucoup les nouvelles chansons comme il l’avait fait en 2008, mais l’envie d’entendre les « anciennes » est de plus en plus forte. Il faudra attendre la fin du concert pour écouter « Death Machine » et « Two Sisters ». Deux chansons de rappel clôturent la soirée : « Denied », « la chanson la plus honnête de Fiction Plane » selon Joe et « LaLaLa Song ». Avec les « NaNaNa » de « Two Sparks » au début et les « LaLaLa » de la fin, la boucle est bouclée. « C’était un grand plaisir de jouer ici. A chaque fois que nous viendrons en France, nous viendrons à Lille » promet Joe. Jamais 2 sans 3 il paraît…

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
270 queries in 0,984 seconds.