Aujourd’hui9 événements

La Cenerentola de Rossini à l’Opéra de Lille

“La Cenerentola ou le Triomphe de la Bonté”

L’Opéra de Lille a ouvert sa saison 2016/2017 avec sa nouvelle production la Cenerentola [Cendrillon] de Rossini. Même si on connaît le conte de Charles Perrault, on n’est pas au bout de nos surprises avec cette version, et la mise en scène de Jean Bellorini.

Quelques chiffres pour rappeler l’histoire de cet opéra :
1817 : Rossini, 25 ans, compose son 20ème opéra en 24 jours !

Avant l’arrivée du premier personnage, on profite d’une introduction jouée par l’Orchestre de Picardie dirigé pour l'occasion par Antonello Allemandi. On ne voit rien sur la scène ce qui nous permet de nous concentrer d’abord uniquement sur la musique. On découvre ensuite le décor. Tout au long de cet opéra, on a apprécié la mise en scène et notamment les cadres dans lesquels s’ouvraient ou se refermaient certaines parties du conte.

La mezzo-soprano américaine Emily Mons (Cendrillon) inscrit pour la première fois son nom dans l’histoire de l’Opéra de Lille avec cette oeuvre. On a déjà vu le ténor américain Taylor Stayton (le prince Don Ramiro) dans le Barbier de Séville. Notre coup de cœur va au baryton argentin Armando Noguera (Dandini).

La manière dont est traitée Angelina (Cendrillon) est triste - son beau-père (et non sa belle mère !) va jusqu’à faire croire qu’elle est morte pour ne pas la présenter au prince -, mais cette oeuvre est aussi pleine d’humour. Le passage où Dandini prend la place du prince et doit faire face à la vulgarité des deux sœurs de Cendrillon est savoureux ! Le chœur de l’Opéra de Lille joue aussi un rôle important et crée de nombreuses émotions.

Pas de citrouille, de fée (mais un tuteur), de baguette magique ou de pantoufle… Dans le livret du spectacle, on apprend par exemple que la pantoufle est remplacée par un bracelet car à l’époque, “aucune chanteuse n’aurait alors accepté de montrer son pied sur scène". La magie de ce conte reste tout de même intacte grâce aux idées modernes du metteur en scène. On ne dévoilera pas tout… mais on a adoré que le carrosse soit dans cette version un vélo ou un tandem. Une idée tout à fait dans l’ère du temps !

Du 4 au 17 octobre 2016
Avec retransmission gratuite en live et sur grand écran le 14 octobre
en plein air sur la place de l’Opéra de Lille
et dans 10 villes de la région : Maison Folie Beaulieu à Lomme, la Condition Publique à Roubaix, la Scène du Louvre Lens, le Bateau Feu à Dunkerque...
Chanté en italien, surtitré en français.
Durée : 3h avec entracte.

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
193 queries in 0,724 seconds.