Aujourd’hui12 événements

Calypso Rose + Mario Canonge Trio au Tourcoing Jazz Festival

Chaude ambiance Caraïbes pour la septième soirée du Tourcoing Jazz Festival 2019. Le beau théâtre à l’Italienne Raymond Devos affiche complet depuis longtemps pour accueillir ce soir Mario Canonge Trio et Calypso Rose, à la grande satisfaction d’un public connaisseur et conquis d’avance.

Mario Canonge Trio

L’impressionnant talent du pianiste et compositeur Mario Canonge s’associe ce soir à ceux du batteur Laurent-Emmanuel Tilo Bertholo et du bassiste Michel Alibo pour une enthousiasmante démonstration syncrétique du Zouk et du Jazz. Originaire de Fort-de-France, celui qui cofonda en d’autres temps le groupe Ultramarine et contribua à d’autres Kassav ou Malavoi, tresse avec bonheur et virtuosité les mélodies, les syncopes et les rythmes populaires des Antilles françaises.

Le trio entame la session avec des titres de l’album « Zouk out » paru l’année dernière, relecture d'un jazz qui rend hommage aux origines du Zouk. La salle est en osmose, à « Yekri » elle répond, elle goûte chaque prouesse de «  Mennen Vini », le parfum de la séduction, et du « Karnaval Blues » ancré dans les rythmes du carnaval des Antilles. Puis vient «  À fleur de terre », l’envie de demeurer en suspension, extrait de « Mitan », l’album emblématique du désir de fusionner le jazz et la musique caribéenne. «  Entre la Pelée et l’Ararat », survient ensuite, avec ses échos de Martinique et d’orient, hommage en grand écart à la montagne de l’île natale de Mario Canonge et au Mont Ararat vu d’Arménie. Un savoureux cocktail de compositions riches, d'instrumentistes talentueux et de vitalité joyeuse et festive.

Calypso Rose

C’en est une sacrée cette mamie des Caraïbes, qui chante et danse les rythmes de Trinidad et Tobago depuis plus de 50 ans et ne cesse de rouler sa bosse de par le monde. « D Calypso Queen of d world » charme le public instantanément. Son contact immédiat, ses clins d’œil coquins, ses déhanchés sans complexe, ses rythmes venus de Tobago, sa voix chaude et chaloupée, huit musiciens qui jubilent, tout y est pour emporter les sens. La salle est sur ses pieds dès les premiers coups de percussion, à chanter et à danser.

Le Calypso, c’est la musique à deux temps qui anime le carnaval des îles anglophones de Trinidad et de Tobago, au large du Vénézuela, et dont la discographie se développe depuis une centaine d’années. La Calypso Queen, titre que les officiels du carnaval eux-mêmes lui ont décerné, le chante depuis son enfance, principalement en Amérique Centrale et aux États-unis où elle se produisit et tourna avec Bob Marley and the Wailers dans les années 70. Elle chante le Calypso classique, le Ska, la Soca ou le Ragga. Après un nombre impressionnant de titres enregistrés, la reconnaissance internationale de Calypso Rose arrive avec les années 2000 (Victoire de la musique en 2017), grâce notamment au soutien de Manu Chao, de musiciens, d’un manager et d’une maison de disques tous français.

Avec des titres comme « Baila », « Calypso Queen » ou « Wah Fuh Dance », elle chante la danse et la fête, mais pas que… Elle porte aussi une parole engagée pour dénoncer les injustices sociales ou pour défendre la condition de la femme, notamment avec son album de reprises "So Calypso" (2018). Elle rapporte son enfance pauvre de fille de pêcheur à Bethel et revendique ses racines africaines avec « I am african ». Avec « Back to Africa », en hommage à son arrière grand-mère guinéenne réduite à l’esclavage, elle rêve de retourner au pays. Elle nourrit la nostalgie de son île avec « Calypso blues » alors qu’elle vit aux États-Unis. « Abatina » ironise sur les abus des hommes et « Young boy » prêche pour l’émancipation d’une épouse maltraitée qui prend du bon temps avec de jeunes hommes. Avec une version très personnelle de « Amazing Grace », Calypso Rose exprime également sa foi, ainsi qu’avec « By the rivers of Babylon », cette chanson populaire des communautés Rasta auxquelles elle emprunte sa spiritualité.

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
205 queries in 0,478 seconds.