Aujourd’hui3 événements

Dominique A

Dominique A

Dominique A Eléor Style : Chanson française Date de l’événement : 14/01/2016

Site Web

Dominique A a sorti son dernier album « Eléor » l’année dernière. Le titre fait référence à une île au large de Copenhague. Au fil des morceaux, il nous emmène donc en voyage. La prochaine escale est prévue au Théâtre Sébastopol ce jeudi 14 janvier 2016. Avant ce concert qui sera une des dernières occasions de découvrir cet album en live, il a répondu à quelques questions sur ses inspirations, ses envies, ses projets…

Les chansons d’Eléor, votre dernier album sont comme des cartes postales, d’où viennent vos inspirations pour tel ou tel lieux ? De vos voyages ? De vos lectures ?

Ça dépend des morceaux. « Cental Otago » vient par exemple d’un voyage en Nouvelle-Zélande alors que je me promenais. La chanson finale de l’album « Oklahoma 1930 » est inspiré d’un bouquin de témoignage sur la Grande Dépression, et « Une Autre vie » d’un autre bouquin de témoignages de Svetlana Alexievitch, dernier Prix Nobel de Littérature en date. « Eléor » est inspirée du mot lui-même qui est une île au large de Copenhague. L’inspiration est quelque chose de particulier. Si je ne suis pas réceptif, elle ne vient pas, mais si je le suis, c’est comme un mécanisme.

C’est votre 10ème album, comment avez-vous abordé la composition et l’écriture de ce disque ? Vous vouliez faire un album particulier ou tout simplement dans la continuité des précédents ?

Je me pose toujours quelques questions. Je me fie à mes envies. Dans les précédents, j’étais dans la rupture de l’un à l’autre. En 2009, l’album était très électro. Le suivant était très organique. Avec « Eléor », j’ai voulu aller dans la continuité du précédent « Vers les lueurs » qui avait été bien reçu par le public. Je voulais donc continuer pour essayer de faire des chansons pour le plus de monde possible mais en changeant les sons, ici, les cordes prennent le dessus, et en restant dans une certaine exigence.

Vous avez mis en ligne la chanson « Vivante » composée avec l’aide de vos fans, pourquoi avez-vous décidé de tenter cette expérience ?

La maison de disque a proposé de lancer ce concept. L’idée était assez jolie mais on a été surpris et dépassés par 1 400 propositions environ qu’on a reçues. Je pensais en recevoir moins et combler les trous, mais ce n’était pas du tout le cas. Les gens qui me suivent ont une réelle attirance pour l’écriture. Le résultat donne un texte assez surréaliste : un portait féminin très éclaté.

Vous avez composé pour le cinéma, on a vous a vu dans un film qui vous est consacré (la Mémoire vive), vos chansons peuvent évoquer des courts-métrages. Aimeriez-vous passer à la réalisation ou faire l’acteur ?

Pas du tout ! Pour avoir quelques amis qui en font, je ne pourrais pas être à la merci du désir des uns et des autres, et de devoir passer par des étapes d’attente. Et je ne me vois pas du tout devant la caméra, je ne suis pas assez à l’aise pour ça. Je suis un mec de scène avant tout !

Est-ce que vous avez choisi l’artiste qui assurera votre 1ère partie à Lille ?

Non, je crois que c’est encore en cours. On essaye souvent de s’arranger avec le tourneur pour proposer des gens dont j’aime beaucoup le travail pour avoir notamment une cohérence entre les deux parties car je trouve que c’est bizarre quand il y a écart entre les deux.

Ce sera donc une surprise ! J’avais vu qu’Arman Méliès faisait parfois vos premières parties, je me demandais donc si ça allait être lui...

J’aime beaucoup ce qu’il fait ! C’est un mec qui souffre du manque d’exposition car plein de gens adoreraient son travail.

Quels sont vos projets pour 2016 à part la fin de la tournée bien sûr ?

Je vais embrayer sur la création de la suite. J’écris des bouquins aussi. Mais je veux me recentrer sur la musique, donc peut-être écrire un bouquin centré sur la musique. Beaucoup d’artistes sont obligés de multiplier les projets aujourd’hui, mais je ne veux pas, en 2016, je veux vraiment me recentrer sur la musique.

Revenir au Mag Interviews
À lire aussi
134 queries in 1,310 seconds.