Aujourd’hui7 événements

Europe Connexion à l’Idéal de Tourcoing

Europe Connexion d’Alexandra Badea, mise en scène de Mathieu Roy.

Après avoir travaillé comme assistant parlementaire pour une députée européenne, membre d’une commission sur l’environnement, voici maintenant qu’un brillant énarque est lobbyiste pour une entreprise de pesticides. Comment en est-il arrivé là ? Jusqu’où est-il prêt à aller au nom de l’argent et du pouvoir ? On n’est pas loin d’un pacte moderne avec le diable…

Le dispositif scénique de Mathieu Roy, dont on avait déjà vu le travail en 2014 avec son adaptation de Martyr de Marius von Mayenburg, tente d’immerger le public dans la performance : les spectateurs se répartissent sur deux rangées tout autour d’une petite scène, figurant une chambre d’hôtel, et portent un casque audio, qui diffuse les voix des acteurs, ajoute le bruitage (bouchon de champagne qui saute, bip d’ascenseur etc.) : nous voilà donc dans le monde du lobbyiste. Nous le voyons gravir les échelons au sein de son entreprise, estimant sa valeur d’après son taux horaire : 400 euros, 500 euros… rien n’est jamais assez, il ne sera content qu’à 600 ! Il organise des campagnes de désinformations sur les vertus du bio, salit les réputations de scientifiques voulant dénoncer le recours aux pesticides, il a même la mort de certains hommes sur les mains. Et tout cela pour l’argent et le pouvoir ! Le texte d’Alexandra Badea dénonce, entre cynisme et humour noir, la violence et l’absurdité de notre société. Rien d’optimiste, pas de happy end, juste la triste réalité des coulisses de notre économie.

Ce spectacle s’inscrit dans un projet international : le texte d’un seul personnage est joué par quatre acteurs : un homme et une femme jouent tout d’abord le texte en français, puis un homme et une femme redisent les mêmes répliques en mandarin. Si l’on comprend la volonté de faire comprendre que le travail du lobbysite participe de la globalisation, que ce qui est vrai pour un français l’est également pour un chinois, à l’échelle d’une pièce complète de théâtre, ce principe peut malheureusement devenir lassant… L’idée fait sens, mais la pratique sur scène ne permet pas au spectateur d’être emporté par le texte.

A voir à l’Idéal de Tourcoing du 16 au 25 mars 2017

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
234 queries in 0,287 seconds.