Aujourd’hui19 événements

Hawaiian Pistoleros + Precious Oldies à la Maison des Etudiants de Lille 1

Qu'on se le dise, le campus de Lille 1 un soir de novembre, c'est pas la grosse ambiance. En se baladant dans les allées fraîches et désertes, on aperçoit au loin un point lumineux : la MDE, qui accueille ce soir les Hawaiian Pistoleros.

Des colliers de fleurs, des lampes de chevet sur les tables et des chapeaux de cow-boys, l'ambiance est aussi douce qu'improbable en ces temps de grands froids. On commence à se réchauffer près du bar en écoutant les titres rétro balancés par les DJ's des Precious Oldies avant que les musiciens ne prennent place.

Les Hawaiian Pistoleros sont six : un lap-steel (ce drôle d'engin), une contrebasse, un ukulélé, une guitare, une batterie et une voix. L'équipe donne dans le western swing, un style hybride né de la rencontre entre la country et le jazz dans les années 30/40 aux Etats-Unis. Rajoutez à cela les tonalités exotiques du lap-steel et les accords haut perchés du ukulélé, et direction Hawaii en compagnie d'une belle bande de cow-boys.

Et le voyage est réussi : on se laisse bercer par les rythmes tantôt jazz, country, blues ou swing avec la voix de crooner de Peter Fryin Pan comme fil rouge. Chaque style est maîtrisé et les transitions coulent de source ; même quand Peter ne lit pas sa set-liste dans le bon sens, "finalement c'était bien quand même", et il a raison. On apprécie particulièrement la technique quand Vassili Caillosse au lap-steel s'empare de sa guitare électrique pour donner la réplique à Adrien Dutertre, guitariste lead attitré. Loin d'un duel féroce devant le saloon, les deux solistes se répondent à coups de notes blues pour l'un et de gammes jazz pour l'autre, et avec le sourire s'il vous plait.

Le concert touche a sa fin et on regrette presque que les morceaux purement swing soit arrivés aussi tard, on aurait bien rejoint les quelques danseurs du premier rang pour swinguer jusqu'au bout de la nuit mais comme dit Peter : "C'est l'heure de boire des verres avec vous". Voilà qui est bien dit, et bien mérité.

 

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
257 queries in 0,657 seconds.