Le Couvent-Roubaix : Boire, Vivre, Manger !

  • Boire un verre
  • Manger

Boire, Vivre, Manger : c’est la devise du Couvent-Roubaix, un lieu de vie atypique et hybride célébrant son passé, et imaginant son futur. Street-food, art, culture, shops et vie associative se mêleront avec harmonie autour d’une idée précise : celle d’un monde responsable.

Le Couvent-Roubaix : un lieu de valeurs

Le Couvent-Roubaix est un lieu de vie atypique et hybride pensé autour d’une street-food passionnée, en revalorisant la cuisine populaire locavore et familiale, éco-responsable avec l’effort certain d’une économie zéro-déchet, de boutiques éphémères accueillant artisans et créateurs, commerçants prônant la pensée pragmatique de transcender ce qui existe et de le transformer pour un monde responsable, d’une programmation fourmillante axée sur une culture plurielle et singulière, un lieu qui inspire le bien-vivre, le vivre ensemble, la fête, l’éducation permanente…

Le Couvent-Roubaix : Boire, Vivre, Manger !

Une ambiance chaleureuse repensant la sphère urbaine par une occupation transitoire, où l’humain pourra retrouver sa place à travers son patrimoine, son héritage commun, son histoire, notre devoir de mémoire. Dans cette optique et la philosophie que nous insuffle le Couvent-Roubaix, la programmation et la synergie de ce lieu va essentiellement s’axer sur le développement artistique, culturel, associatif, sportif, social, éducatif et durable pour améliorer considérablement l’économie, la visibilité du lieu et le bénéfice humain, l’encrage certain dans le quartier, en proposant une autre manière de consommer et de se rassembler.

Une salle, plusieurs ambiances

Dès l’entrée, « La Cour des Miracles » accueille les visiteurs avec son bar d’un nouveau genre, tout à la fois café et brocante : tu aimes ta tasse, ton verre ? Repars avec ! La Cour des Miracles est le lien fédérateur du Couvent, où se côtoient public, professionnels, artistes, artisans, petits et grands, dans une atmosphère chaleureuse et conviviale. Ce lieu se prolonge sur une terrasse couverte, en mode dedans/dehors.

Deux salles polyvalentes, « la Cène » (capacité 350/400 personnes) et « Le Parloir » (capacité 150 personnes), qui laissent libre cours à l’expression artistique et citoyenne : expositions, projections, concerts… le tout ouvert aux associations, aux privatisations, ou encore aux collaborations avec des acteurs de la scène culturelle, pour une programmation riche et plurielle.

Enfin, autour du cloître et du jardin végétalisé en collaboration aves les petits frères des pauvres, différentes cellules accueillent tout à la fois des cellules à manger et à boire, le tout formant une halle gourmande ultra-locale.

Différentes cellules « à vivre » complètent le lieu, à imaginer selon les porteurs de projet…

À lire aussi

165 queries in 0,167 seconds.