Aujourd’hui22 événements

Stick To Your Guns + Netfastcore à l’Aéronef

Alors qu’ils sont en plein tour des festivals européens et en soutien de Parkway Drive, les Californiens de Stick To Your Guns se sont arrêtés le temps d’un petit show au club de l’Aéronef.

La salle peine un peu à se remplir, au point où on entend quelques personnes douter du succès de la soirée. Le concert commence avec du retard, mais dès que la première partie, Netfastcore, s'intalle les fans prennent le club d’assaut et les pogos commencent sans tarder. C’est finalement une ambiance de folie que crée le groupe, car en réalité, et je l’ai compris par la suite, un certain nombre de personnes est venu à l’Aéro parce que Netfatscore ouvrait la soirée. Netfastcore signe un set plus heavy que la tête d’affiche, au son plus métallique mais bien empreint de mélodies de guitares, et l’apothéose du show arrive en milieu/fin de set avec « How To Start a Tsunami », qui a plutôt bien fait son effet. Le chanteur se fend en remerciements, « à toi, à toi, à toi », et le public le lui rend bien.

Stick To Your Guns ouvre avec « Against Them All », véritable hymne dont le refrain est repris par la foule. La chanteur passe du scream au clean, et vice versa, avec une facilité déconcertante. La setlist fait la part belle à l’album « Diamond » (qui contient donc la chanson d’ouverture), mais en live tout semble avoir un poids bien plus important qu’en CD. Les sons graves vibrent jusque dans les cages thoraciques, les refrains sont chantés (sinon hurlés) avec une force émotionnelle rare, et le tout donne un cocktail détonnant.

Les pogos ne s’arrêtent jamais, les slams sont innombrables et Jesse Barnett laisse volontiers le micro à qui veut bien crier un vers ou deux. C’est un show de cohésion et de libération, et même ceux et celles qui n’ont osé s’aventurer dans le pit (déchaîné) secouent la tête au rythme de la batterie, et lève les verres de bière en salut. « Stick », comme on l’entend dans la foule, donne tout au cours d’un court set de seulement 13 chansons, mais qui ne manque ni d’énergie ni de fougue .Le show est sans rappel, le groupe ressentant très certainement la fatigue des dates qui s’enchaînent (en voyant le nombre de shows de leur tournée européenne et l’énergie donnée sur scène, on veut bien le comprendre).

Les chansons s’enchaînent, quoi que souvent entrecoupées de petites pauses où le chanteur, très engagé, en profite pour placer quelques messages d’encouragement, d’espoir et de rébellion face à ce monde qui tourne mal. C’est aussi ça, Stick To Your Guns : une musique violente mais mélodique, des concerts d’une force certaine, et surtout une fureur de vivre et de rendre le monde meilleur. Honnêtement, cela fait du bien, au milieu d’un concert de hardcore punk (au public plutôt blanc et masculin) de montrer non seulement de la compassion mais surtout de l’engagement pour défendre des causes telles que la lutte contre le racisme, le sexisme et l’homophobie. Si il y avait une seule chose à retenir de cette soirée, ça serait sans doute cela.

Setlist : Against Them All – Emprty Heads – Nobody – What Choice Did You Give Us ? - We Still Believe – Such Pain – Bringing You Down – NO Tolerance – Nothing You Can Do to Me – The Bond – Diamond – Universal Lnaguage – Amber

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
284 queries in 1,780 seconds.