Aujourd’hui :
Revenir a l'agenda

[COMPLET] M83 + Porcelain Raft

  • Electro
Partager :
ven 16 mar. 2012
[COMPLET] M83 + Porcelain Raft

M83

Alors que M83 est véritablement lancé dans sa carrière, Nicolas Fromageau décide de quitter le navire afin de poursuivre sa carrière en solo… Cela n’empêche pas Anthony Gonzalez de continuer l’aventure seul. Un deuxième album, baptisé Before the Dawn Heals Us, sort en janvier 2005. Le disque, plus rock, aux contours plus abrasifs, connaît un joli succès, autant en Europe qu’aux Etats-Unis. Suite à cet album sort en 2007 une compilation initiée par Anthony Gonzalez, intitulée Digital Shades, Vol. 1. Ce florilège ambient est inspiré, selon les dires du musiciens, par Brian Eno et Krautrock.

Puis Anthony Gonzalez, alias M83, revient en avril 2008 chez Labels avec un nouvel opus, Saturdays = Youth. Produit par Ewan Pearson (The Rapture, Ladytron) et Ken Thomas (Sigur Rós, The Sugarcubes, Cocteau Twins ou encore Suede), ce disque étoffe encore un peu plus la musique de M83, explorant ici tant la dream pop synthétique que le shoegazing Cher à Anthony Gonzalez.

Après une tournée en compagnie de Kings of Leon, The Killers et Depeche Mode, Anthony Gonzalez s’installe à Los Angeles d’où il s’attelle à l’enregistrement de son sixième opus. Coproduit par Justin Meldal-Johnsen et mixé par Tony Hoffer, le pléthorique Hurry Up, We’re Dreaming! voit le jour en octobre 2011. Le frère du compositeur, Yann Gonzalez, apporte sa touche, ainsi que Zola Jesus sur « Intro » et Brad Laner (« Splendor »). Le double album porté par le single « Midnight City », oscillant entre electro pop rêveuse et secousses rock emballées dans des sonorités eighties, est encensé par la presse jusqu’au Royaume-Uni et outre-Atlantique où M83 fait partie des musiciens français très appréciés.
 

SiteMyspace - Facebook 

Porcelain Raft

Le temps de quelques mélodies aussi fragiles que son pseudonyme le suggère, ce stakhanoviste de l’art universel expose le portrait d’une pop impressionniste qui trempe ses pinceaux dans l’éther des rêves eighties. Rencontre avec Mauro Remiddi qui préfère se mouvoir derrière ses songes de porcelaine…

SiteMyspaceFacebook

Si vous aimez cet évènement, vous pourriez aimer aussi

Les icon-top-light vus

-
  • Gare Saint Sauveur

Micro Macro

485 queries in 1,538 seconds.